Search

Comment les algorithmes de médias sociaux réagissent aux événements mondiaux


Les algorithmes sont des ensembles de règles mathématiques qui spécifient le comportement d'un groupe de données. Dans le cas des médias sociaux, ce sont des calculs automatisés qui décident des publications qui arrivent en haut de votre flux, en fonction de différentes mesures, subjectives à chaque plate-forme de médias sociaux. Ils aident également à maintenir l'ordre et à classer les résultats de recherche et les publicités. Bien que les algorithmes de médias sociaux soient sujets à quelques changements chaque année, nous pouvons toujours reconnaître la plupart des plateformes par leur ensemble unique de mesures fixes.

Analysons les quatre principales plateformes de médias sociaux actuelles: Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn. Avec l'algorithme Facebook, le fil d'actualités se concentre sur les interactions significatives pour mettre davantage l'accent sur les publications d'amis et de famille et le contenu qui génère la conversation. L'algorithme Twitter classe les tweets par récence et pertinence pour l'utilisateur, pour montrer aux utilisateurs le contenu le plus pertinent - mais toujours actuel - de leur flux. L'algorithme d'Instagram se concentre sur la popularité, la pertinence et la relation pour montrer le meilleur contenu au plus grand nombre. Enfin, l'algorithme de LinkedIn se concentre sur le classement du contenu en fonction de l'engagement et de la force de la connexion, afin de présenter un contenu d'entreprise solide. Bien qu'elles aient leur propre caractère unique, toutes ces plateformes permettent aux utilisateurs d'utiliser des hashtags et des mèmes pour démarrer des conversations sur des sujets pertinents - certains plus que d'autres, mais nous pouvons toujours trouver ces deux mesures de toutes les plateformes.

Né sur Twitter il y a environ 13 ans, le hashtag est devenu l'un des symboles les plus reconnaissables et les plus utilisés de notre époque. Son objectif était de regrouper les tweets liés en raison de la brièveté de la plateforme. Aujourd'hui, les algorithmes utilisent des hashtags comme moyen de connecter le contenu des médias sociaux à un sujet ou un événement spécifique. Les mèmes, d'autre part, ont une fonction différente, qui sera discutée plus loin dans l'article. Pour l'instant, regardons l'actualité mondiale.


Les six premiers mois de 2020 ont été marqués par des événements majeurs qui ont laissé beaucoup d'entre nous dans le désespoir. Des incendies de forêt en Australie à l'apparition du # COVID-19, et dernièrement, aux États-Unis, nous avons vu la mort de George Floyd, encore un autre homme noir tué par la violence policière - créant une série de manifestations de masse dans le monde entier - on ne peut pas aider mais espérer le meilleur pour les six prochains mois de cette année.

Mais tous ces incidents ont été relayés sur toutes les plateformes de médias sociaux et se sont répandus dans le monde entier en quelques secondes. À la lumière de l'événement susmentionné, les algorithmes des médias sociaux ont été réajustés pour identifier les discours de haine et les messages faisant la promotion de la violence et du racisme. Récemment, Facebook a désactivé près de 200 comptes liés à des organisations suprémacistes blanches déjà bannies de la plateforme. Leur algorithme a identifié le mot "Boogaloo", un terme utilisé par les extrémistes d'extrême droite, se référant à l'idée d'une seconde guerre civile américaine, et ne recommandera plus ces groupes et ces pages aux utilisateurs. Comme indiqué sur The Verge, Facebook a mis à jour sa politique de violence et d'incitation pour interdire le boogaloo et les termes similaires lorsqu'ils sont utilisés avec des images ou des déclarations décrivant la violence armée.


Les algorithmes de médias sociaux utilisent l'IA et l'apprentissage automatique pour identifier les modèles dans le contenu publié par les utilisateurs. Et les mèmes sont parmi les meilleurs contenus les plus partagés en ligne.

Meme, du mot grec mimema, signifie "quelque chose d'imité". Il est décrit par Richard Dawkins comme une forme de propagation culturelle, qui est un moyen pour les gens de se transmettre des souvenirs sociaux et des idées culturelles. Les mèmes sont des pensées ou des idées condensées en petits extraits d'images qui pourraient être utilisées pour informer (généralement de manière amusante), la désinformation, ou utilisées pour la propagande (réaffectées à des opinions personnelles ou politiques). Avec environ 330 millions d'utilisateurs actifs par mois, Twitter est l'une des principales plateformes où les mèmes sont largement utilisés. L'algorithme de Twitter priorise le contenu récent avec le plus haut niveau d'engagement. Alors que de plus en plus de gens se livrent aux hashtags et aux mèmes de Black Lives Matter, Twitter est devenu une source d'images brutes et externalisées de la violence policière.

Les algorithmes de médias sociaux, sur toutes les plateformes, ont la capacité commune de promouvoir les informations qui leur sont principalement transmises. Cela se traduit par deux choses; d'une part, davantage de personnes sont informées et éduquées sur les problèmes actuels du monde. En revanche, d'autres semblent débordés et se plaignent d'être inondés à plusieurs reprises des mêmes informations. Quoi qu'il en soit, quand il s'agit d'organiser des informations pour répondre aux problèmes actuels, nous ne pouvons pas ignorer l'importance des algorithmes de médias sociaux.






6 views
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

Subscribe to Atomination Updates!